Loading

Jour : 25 juillet 2014

2 posts

Participation du Président du Conseil National à la 40ème Session de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (A.P.F.) à Ottawa (Canada)

Participation du Président du Conseil National à la 40ème Session de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (A.P.F.) à Ottawa (Canada)

De gauche à droite : Monsieur Laurent NOUVION, Président du Conseil National; Madame Maguy MACCARIO DOYLE, Ambassadeur de Monaco à Washington; Monsieur Lorenzo RAVANO, Conseiller d’Ambassade; Monsieur Philippe MOULY, Secrétaire Général du Conseil National.

 

Du 6 au 9 juillet s’est tenue à Ottawa (CANADA), la 40ème Session de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF).

A cette occasion, le Président du Conseil, National Laurent Nouvion, a souhaité représenter La Principauté de Monaco. Il en a d’ailleurs profité pour proposer une intervention en Séance Plénière au sujet du programme Erasmus francophone, qui s’inscrit dans la démarche qu’il avait réalisée à l’Assemblée Parlementaire de l’Union pour la Méditerranée en 2013.

Il a pu également s’entretenir avec le Président de la Chambre des Communes, Monsieur Andrew SHEER, ainsi qu’avec l’ancien Premier Ministre du Canada Monsieur Paul MARTIN, sur les problématiques de la francophonie. Par ailleurs, il a pu également rencontrer Madame Michaëlle JEAN (27e gouverneur générale et commandant en chef du Canada, Secrétaire Général de la Francophonie et envoyée spéciale de l’UNESCO pour Haïti) qui connait la Principauté de longue date.

L’objectif de l’APF était bien entendu de préparer le Sommet de la Francophonie qui réunira des Chefs d’états et de Gouvernement fin novembre 2014 à Dakar (SENEGAL).

Le Président du Conseil National demande une réévaluation du point d’indice de base du traitement des fonctionnaires

Le Président du Conseil National demande une réévaluation du point d’indice de base du traitement des fonctionnaires

En marge de sa déclaration devant la presse mardi 22 juillet, le président du Conseil National s’est déclaré surpris que le Gouvernement n’ait pas annoncé une réévaluation du point d’indice de base du traitement de la Fonction Publique.

Cela serait exceptionnel, car il est d’usage que cet indice soit indexé deux fois par an. Pour l’heure seule une hausse de 0.5 % a été accordée au mois de janvier 2014.

Alors que le Gouvernement communique sur la bonne tenue des recettes budgétaires, il a écrit au Ministre d’Etat le mardi 22 juillet pour lui demander de bien vouloir procéder à cette réévaluation à hauteur de 1,5% minimum, à effet du 1er juillet 2014.