Loading

Catégorie : Conseil National

77 posts

Le Conseil National soutient Fight Aids Monaco dans ses missions, à l’occasion de la 31ème édition de la Journée Mondiale de lutte contre le sida

Le Conseil National soutient Fight Aids Monaco dans ses missions, à l’occasion de la 31ème édition de la Journée Mondiale de lutte contre le sida

Tous les ans, la Journée mondiale contre le sida de l’ONUSida (UNAIDS) est organisée dans le monde entier le 1er décembre. Elle est le cadre de manifestations de soutien aux personnes vivant avec et touchées par le virus, et c’est également le moment de se souvenir de toutes les victimes du sida.

En 2020, la pandémie de COVID-19, ainsi que les répercussions des pandémies sur les vies et la subsistance des personnes ont monopolisé l’attention du monde entier. La COVID-19 nous fournit un nouvel exemple illustrant les liens étroits entre la santé et d’autres aspects fondamentaux comme la réduction des inégalités, les droits humains, l’égalité des sexes, la protection sociale et la croissance économique.

Le thème de l’édition 2020 de la Journée mondiale de lutte contre le sida, « Solidarité mondiale et responsabilité partagée », est né de ce constat.

Lutter contre l’isolement : les élus rendent une courte visite conviviale à nos aînés

Lutter contre l’isolement : les élus rendent une courte visite conviviale à nos aînés

D’ici 2050, la proportion des 60 ans et plus dans la population mondiale va presque doubler, et va dépasser en nombre celle des enfants de moins de 5 ans. Monaco doit continuer d’adapter l’excellence de son modèle social, sanitaire et économique pour prendre en compte ce défi démographique. 

Pour Christophe Robino : « Cette année a boulversé le quotidien de tous, et particulièrement celui des personnes âgées. Leur santé et leur bien-être au quotidien doivent être au coeur de nos priorités dans la lutte plus globale contre les conséquences de cette pandémie. » 

Sur le plan législatif, les Conseillers Nationaux ont récemment voté deux lois qui permettent de mieux accompagner les défis du vieillissement de notre population. D’une part le « mandat de protection futur » permet à une personne d’anticiper son incapacité ultérieure et d’organiser au mieux la protection de ses intérêts, mais également ceux de ses enfants en cas de décès. D’autre part, la loi sur l’aide nationale à la famille prévoit désormais spécifiquement le versement éventuel d’une pension d’invalidité vieillesse. Par ailleurs, les élus travaillent sur un texte concernant l’accompagnement de la fin de vie. 

Pour Stéphane Valeri : « Notre devoir dépasse le cadre législatif. Tout d’abord, le Gouvernement sait qu’il peut compter sur le Conseil National et ses élus défenseurs engagés du bien-être des aînés, notamment à propos de l’engagement d’opérations concernant l’ensemble de la filière gérontologique. C’est pour nous un devoir non seulement social mais avant tout humain, comme à l’égard de tous les plus fragiles d’entre nous. En cette période difficile, nos aînés voient s’ajouter à leur crainte sanitaire, des conditions d’isolement souvent difficiles à supporter. Plus que jamais, maintenons le lien avec eux et entourons les de notre affection. »

 

 

Le Conseil National ne participera pas à la Journée du Patrimoine 2020

Le Conseil National ne participera pas à la Journée du Patrimoine 2020

Au regard du contexte sanitaire actuel, le Conseil National ne participera pas à la Journée du Patrimoine ce dimanche 27 septembre 2020.

Chaque année, l’Assemblée accueille avec enthousiasme les visiteurs lors de la Journée Européenne du Patrimoine. 2020 est une année particulière. Après avoir étudié toutes les dispositions nécessaires à la tenue de cet événement, il nous est apparu que toutes les conditions n’étaient pas réunies pour garantir un environnement totalement sécurisant dans le cadre d’une manifestation émaillée de nombreuses circulations et de petits rassemblements, en lieu clos, à la rencontre des élus et du personnel.

Dans ce contexte, par précaution, tout comme d’autres d’Institutions, nous avons ainsi pris la décision d’annuler la tenue de cette journée.
 
 
 
 
 

Le Conseil National (*) s’associe aux commémorations du 76° anniversaire de la Libération de Monaco

Le Conseil National (*) s’associe aux commémorations du 76° anniversaire de la Libération de Monaco

La Principauté fut occupée à partir de 1942 par les Italiens puis par les Allemands en 1943.

Après quelques jours d’affrontements et de tirs de la marine alliée sur les hauteurs de Beausoleil, de La Turbie et du Mont Agel, Monaco fut libéré le 3 septembre 1944 par les troupes américaines et les forces de la résistance. Cette dernière s’est illustrée par de nombreux actes héroïques, y compris au sein de la Principauté. Ainsi, René Borghini, Secrétaire de la Présidence du Conseil National, et Esther Poggio, son agent de liaison, ont été arrêtés à Monaco en juillet 1944 pour fait de résistance et fusillés le 15 août 1944 à Nice, comme le fut également Joseph Lajoux, autre héros monégasque de la résistance.

Pour marquer ces événements, honorer notre devoir de mémoire et rendre hommage aux héros connus ou anonymes de cette période, le Conseil National s’est associé aux cérémonies marquant le 76° anniversaire de la Libération devant la plaque commémorative consacrée à René Borghini et Esther Poggio au pied du bâtiment du Conseil National.

Dans sa brève intervention, le Président Stéphane Valeri, a rendu hommage aux résistants. En ce jour de mémoire, a-t-il ajouté, « nous nous souvenons aussi de tous ceux qui tombèrent pour libérer nos pays, après que le chef de la France Libre les eut appelés à résister », faisant allusion au Général de Gaulle, dont le petit-fils, Yves de Gaulle, était présent à la cérémonie, ainsi  que Son Excellence M. Laurent Stefanini, Ambassadeur de France à Monaco, des représentants des anciens combattants, ainsi que le Président et les membres du Comité de Commémoration d’Époque de Monaco, que Stéphane Valeri a chaleureusement remercié pour leur implication tout au long de cette journée de mémoire.

D’autres cérémonies de souvenir ont marqué cette journée. Ainsi, le Président a déposé une gerbe au nom du Conseil National à la Maison de France à Monaco en présence de nombreuses personnalités; Franck Lobono a participé à la cérémonie organisée à Beausoleil; José Badia s’est rendu aux événements organisés à Cap d’Ail.

En fin de journée, Stéphane Valeri est allé se recueillir au Monument aux Morts du cimetière de Monaco aux côtés de nombreuses personnalités.

 


(*) Étaient présents, autour du Président, lors de cette cérémonie marquée par des remises de gerbes en souvenir des résistants de Monaco : Brigitte Boccone-Pagès (Vice-Présidente), José Badia (Président de la Commission des Relations Extérieures), Jean-Louis Grinda (Président de la Commission pour le suivi du Fonds de Réserve Constitutionnel et la Modernisation des Comptes Publics) ainsi que Jacques Rit (Président de la Commission Spéciale pour l’analyse de la crise COVID-19)

© photos : Conseil National

Première visite du nouveau Ministre d’Etat au Conseil National

Première visite du nouveau Ministre d’Etat au Conseil National

Dès le lendemain de sa prise de fonction, le Ministre d’Etat Pierre Dartout a été reçu ce mercredi 2 septembre par Stéphane Valeri, président du Conseil National, lors d’une première visite protocolaire.
 
L’entretien de près de deux heures en tête à tête entre le chef du Gouvernement et le président de l’Assemblée, s’est déroulé dans un climat convivial et constructif. Pour Stéphane Valeri : « cette rencontre ayant lieu dans un contexte international particulier, il était nécessaire de rentrer immédiatement dans le vif du sujet. Notre relation de travail doit être efficace et opérationnelle sans délai. »
 
Après avoir évoqué les prérogatives constitutionnelles qui structurent les relations entre les deux institutions, le président a rappelé que le Conseil National travaille depuis le début de la crise Covid, dans un esprit d’union nationale en son sein et dans l’unité des institutions, notamment au sein du Comité Mixte de Suivi instauré par le Prince Souverain.
 
Les échanges ont porté sur les principaux dossiers au cœur des préoccupations des Monégasques et des Résidents, et notamment la crise sanitaire et ses conséquences économiques et sociales, le plan national logement et la préservation de la qualité de vie.
 
Les deux hommes se sont ensuite rendus dans l’hémicycle, afin de rencontrer la vice-présidente ainsi que les présidents de commissions du Conseil National. Chacune et chacun a pu présenter les principaux dossiers à l’étude dans sa commission.
 
Le Ministre d’Etat et le Président ont convenu d’évoquer de manière plus approfondie le sujet de la crise Covid-19, en présence de l’ensemble des élus et des membres du Gouvernement, à l’occasion d’une Commission Plénière d’Etudes, qui se déroulera dès mardi 8 septembre prochain, avant un prochain Comité Mixte de Suivi.
 
 

#Atüalità – Commerce

#Atüalità – Commerce

« Ensemble, concentrons nos achats en Principauté de Monaco » Corinne Bertani, conseillère nationale en charge du commerce, revient sur la nécessité de soutenir les commerces à Monaco, pour surmonter la crise et leur permettre de relancer durablement leur activité. #commerce #Monaco 🇮🇩


 

#Atüalità – Logement

#Atüalità – Logement

Nouvelle commission d’attribution de logements domaniaux, revalorisation de l’Aide Nationale au Logement (#ANL) pour faciliter l’accès au secteur privé : focus info sur le #logement à #Monaco avec Franck Lobono, Président de la Commission du Logement au Conseil National de Monaco.


Déconfinement : lors de la reprise, préservons la qualité de vie

Déconfinement : lors de la reprise, préservons la qualité de vie

Jeudi 30 avril dernier, tous les élus du Conseil National ont adressé une lettre au Ministre d’Etat dans laquelle ils rappellent, pour accompagner le déconfinement, leur demande de généralisation des tests à l’ensemble de la population, et souhaitent aussi attirer l’attention du Gouvernement sur les précautions à prendre en matière de préservation de la qualité de vie des Monégasques et des Résidents. En effet, Il ne faut pas ajouter à la crise sanitaire et économique, et après l’épreuve du confinement, une suspension des mesures prises pour limiter les diverses nuisances.

L’indispensable reprise de l’activité économique ne doit pas se faire sans tenir compte des engagements pris devant les élus par le Gouvernement en décembre dernier, lors du vote du Budget Primitif 2020, tels que l’interdiction des chantiers les nuits et les week-ends, des horaires de démarrage et de fin de travaux raisonnables, des protections acoustiques efficaces, des engins insonorisés, mais aussi des contrôles réguliers pour que ces mesures soient respectées.

« Le Conseil National unanime est très attaché, ainsi que la délégation qui le représente a pu le réaffirmer lors de la dernière réunion du Comité Mixte de Suivi du COVID-19 du 24 avril dernier, au maintien des décisions réglementant les chantiers publics et privés, qui permettent de préserver la qualité de vie des Monégasques et des Résidents de la Principauté. »

Pour le Conseil National : « si le Gouvernement voulait, en raison des circonstances exceptionnelles, modifier les règles qui ont été établies dans le cadre des échanges relatifs au Budget Primitif 2020, l’Assemblée demanderait alors l’organisation d’un débat préalable« 

2ème MC Summer Concert annulé

2ème MC Summer Concert annulé

En raison des circonstances sanitaires, le 2ème MC Summer Concert, prévu initialement le 1er juillet 2020, a logiquement été annulé, compte tenu de l’impossibilité de tenir des rassemblements dans le contexte actuel.

Le Conseil National, le Gouvernement et la Mairie de Monaco remercient toutes les personnes impliquées dans l’organisation de ce concert, ainsi que les jeunes qui avaient proposé des maquettes afin de participer à la première partie.

Retrouvez très bientôt sur cette page, les maquettes de jeunes artistes, candidats à la première partie du concert!

Après la crise sanitaire, faire de Monaco un modèle de relance économique

Après la crise sanitaire, faire de Monaco un modèle de relance économique

Au début de la crise sanitaire, après une mise à l’écart injustifiée par le Gouvernement de l’Assemblée élue par les Monégasques, le Prince Souverain a instauré un Comité Mixte de Suivi, où le Conseil National a pu fait part de l’ensemble de ses propositions. Dans la concertation entre nos deux institutions, Monaco a fini par devenir un modèle de sortie de crise sanitaire. La circulation du virus est désormais sous contrôle, même si bien évidemment les mesures de précaution continuent de s’imposer à tous, pour parer à toutes les hypothèses relatives à l’évolution de la Covid-19. Cette réussite collective, illustration de l’unité des institutions, sous l’autorité du Prince Souverain, est aujourd’hui largement reconnue par la population.

Aujourd’hui, le grand défi qui se présente à nous est d’ordre économique et social. Le Conseil National a salué la qualité et l’envergure du plan de soutien aux acteurs économiques et aux salariés de la Principauté, dont l’ensemble des mesures a été déterminé en concertation avec les élus, eux-mêmes rassemblés dans l’union nationale, indispensable en cette période.

L’objectif du Conseil National est à présent de contribuer à faire de Monaco un exemple de relance économique, tout en préservant notre modèle social. Pour cela, les Conseillers Nationaux ont déjà demandé lors de la précédente réunion du Comité Mixte de Suivi, que les aides aux acteurs économiques et aux salariés ne soient pas arrêtées brutalement mais de manière dégressive, et se poursuivent avec discernement, aussi longtemps que nécessaire pour les secteurs les plus impactés. Le Conseil National a voté une enveloppe globale de 350 millions pour financer ce soutien de l’Etat. Ces sommes ont été décidées d’un commun accord entre le Conseil National et le Gouvernement, dans le cadre du premier budget rectificatif 2020. Les élus sont bien entendu soucieux de la plus juste utilisation de ces crédits pour préserver les finances publiques. A ce titre, ils ont réclamé des contrôles pour sanctionner ceux qui pourraient profiter injustement des mesures de solidarité économique mises en place par l’Etat.

A l’occasion de la prochaine réunion du vendredi 5 juin, la délégation du Conseil National va confirmer au Gouvernement sa demande de continuer à soutenir les acteurs économiques et les salariés de la Principauté au-delà du 30 juin et aussi longtemps que nécessaire, afin de limiter les conséquences sociales de la crise, notamment pour les activités les plus touchées. Ceci doit se faire dans la seule limite des sommes déjà votées, qui à la fin juin seront loin d’avoir été toutes utilisées. En effet, lors de la réunion précédente, le Gouvernement a présenté aux élus un plan progressif de fin de ces aides qui leur semble manquer d’ambition et qu’ils n’ont pas approuvé sur le siège. Ils leur confirmeront ce point de vue du Conseil National unanime, lors de la réunion de ce vendredi.

Par ailleurs, après avoir mis fin au confinement une semaine avant la France, le Conseil National constate que dans plusieurs domaines, le plan gouvernemental de déconfinement et de relance de l’activité prend désormais du retard sur les pays voisins, notamment en matière de réouverture des salles de sports, d’assouplissement des conditions d’utilisation des installations sportives, de réouverture des parcs et jardins d’enfants, ainsi que des salles de cinéma. En outre, nos restaurants se voient imposer des normes plus contraignantes qu’en France, avec obligation de réservation préalable, distances supérieures entre les tables et nombre de convives inférieur par table. Ce décalage est regrettable, il sera également souligné lors de cette réunion du Comité Mixte de Suivi. En ce qui concerne les établissements scolaires, le Conseil National salue la réouverture des grandes sections de maternelle, qu’il serait souhaitable d’étendre à la semaine entière.

Pour les élus, Monaco doit être un modèle de relance économique et garder constamment un temps d’avance. Plutôt que d’économiser des crédits pourtant votés et donc disponibles pour soutenir les acteurs économiques de Monaco en vue de la relance, il s’agit pour le Conseil National de travailler à développer de nouveaux types de recettes pour l’Etat dans différents secteurs d’activité. Un groupe de réflexion de l’Assemblée sera constitué en ce sens prochainement, pour formuler des propositions concrètes. Cette relance passe aussi par le maintien des investissements et d’un haut niveau de commande publique, qui doit bénéficier avant tout aux entreprises et commerces de la Principauté. Dans ce cadre, la priorité aux acteurs économiques monégasques doit plus que jamais être respectée, mieux que par le passé. Le Conseil National y veillera tout particulièrement à sa place.