Loading

Catégorie : Education, Jeunesse et Sports

21 posts

2ème MC Summer Concert annulé

2ème MC Summer Concert annulé

En raison des circonstances sanitaires, le 2ème MC Summer Concert, prévu initialement le 1er juillet 2020, a logiquement été annulé, compte tenu de l’impossibilité de tenir des rassemblements dans le contexte actuel.

Le Conseil National, le Gouvernement et la Mairie de Monaco remercient toutes les personnes impliquées dans l’organisation de ce concert, ainsi que les jeunes qui avaient proposé des maquettes afin de participer à la première partie.

Retrouvez très bientôt sur cette page, les maquettes de jeunes artistes, candidats à la première partie du concert!

5ème Comité Mixte de Suivi

5ème Comité Mixte de Suivi

Des échanges autour des principaux enjeux pour d’abord préserver la santé, tout en relançant l’économie.

Lors de la réunion du Comité Mixte de Suivi qui s’est tenue hier, le Gouvernement Monaco et la délégation du Conseil National ont évoqué les principales thématiques de la crise sanitaire, économique et sociale. La délégation du Conseil National conduite par le Président Stéphane Valeri, était composée de Beatrice Fresko RolfoJean-Louis Grinda, Christophe Robino et Balthazar Seydoux. A titre exceptionnel, Marc Mourou a participé au début de la réunion, en tant que président de la commission de l’éducation de la jeunesse et des sports, pour suivre le sujet de la reprise scolaire.

Une première approche d’un plan progressif de #déconfinement a été présentée aux élus. En début de semaine prochaine, des décisions seront prises par le Gouvernement après avoir étudié l’organisation la plus pragmatique possible d’une levée progressive du #confinement. L’objectif est double : d’abord préserver la #santé, tout en relançant l’économie.

Sur le plan sanitaire, les élus ont rappelé au Gouvernement leur demande initiale d’un dépistage massif, qui seul permet d’identifier les porteurs du virus et de les isoler le cas échéant, tant que n’existe pas de vaccin.

Sur le plan de l’éducation, ils se sont fait le relais de l’inquiétude et des attentes légitimes des parents quant aux conditions du retour des élèves dans les établissements scolaires. La délégation a souhaité que les parents concernés aient le choix de confier ou non leurs enfants aux structures d’enseignement. Pour les parents qui feront le choix de garder leurs enfants à la maison, les conseillers nationaux ont demandé qu’ils puissent bénéficier de tout moyen technologique possible pour suivre les cours et assurer le bon déroulement du programme scolaire.

Pour les parents qui feront le choix de la reprise scolaire dans les établissements, les élus ont demandé que ces derniers puissent avoir l’assurance d’une scolarisation durant la journée entière, afin de pouvoir reprendre le travail. Après les premiers jours, le nombre probablement limité d’élèves concernés, devrait permettre en effet de les gérer en suivant un emploi du temps normal, tout en respectant les mesures sanitaires indispensables, avec des classes réduites.

Sur le plan de l’économie, les élus ont rappelé la nécessité d’un effort collectif et équitable de #solidarité, de la part des propriétaires de locaux commerciaux et de bureaux, seulement envers les locataires impactés par la crise évidemment, en demandant à nouveau au Gouvernement qu’il prenne position rapidement sur la proposition de loi votée à l’unanimité le 6 avril dernier.

Le Gouvernement et le Conseil National ont exprimé une fois encore leur volonté commune de s’unir pour que du point de vue économique et financier, tous les efforts soient entrepris pour ne laisser personne sur le bord de la route.

Le plan de lutte de l’Etat contre les effets de la crise Covid19, pour les salariés, les travailleurs indépendants et les entreprises de la Principauté, est à la hauteur des enjeux et de la solidité de notre modèle économique et social. Il a été ajusté régulièrement, grâce à la concertation avec les élus du Conseil National dans le cadre des réunions du Comité Mixte de Suivi. Il devra être bien sûr optimisé constamment en fonction de l’évolution de la crise et prendre en compte les situations particulières avérées, qui n’auraient pas encore été prévues par les dispositifs.

Education : maintenir le lien

Education : maintenir le lien

Depuis le Lundi 16 Mars 2020, avec le confinement et la fermeture des établissements scolaires de la Principauté due à l’évolution du Covid-19, le Conseil National n’a cessé de relayer les inquiétudes des élèves, des parents mais également de la communauté éducative concernant la bonne tenue de leur année scolaire et des échéances de fin d’année.

Dès la Séance Publique du 19 mars 2020 mais également lors de la seconde réunion du Comité Mixte, de nombreux points de convergence ont été trouvés entre le Gouvernement et le Conseil National :

– Le Conseil National a insisté sur la mise en place de plateformes collaboratives fiables de télé-enseignement (type Microsoft Teams), permettant aux enseignants de dispenser leurs cours aux élèves restés à domicile dans les meilleures conditions possibles. L’accent a été mis sur l’importance de favoriser l’interaction et le lien professeurs-élèves via des vidéoconférences et audios, si importantes pour éviter les inégalités dans cette période d’enseignement particulière et garantir l’équité.

– L’Assemblée a de nouveau signalé qu’une adéquation devra être trouvée entre les besoins et les ressources concernant la garde des enfants des personnels soignants, des forces de l’ordre et des sapeurs-pompiers, de manière à ne pas mobiliser inutilement des personnels de la Direction de l’Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports. Dans ce défi solidaire, ceux-ci devront disposer de moyens de protection adéquats : gel hydroalcoolique, gants, masques etc afin d’assurer leur santé et le risque de transmission du virus. Le Département de l’Intérieur et la Direction de l’Education Nationale ont pu confirmer l’ajustement depuis le début du dispositif et se sont engagés à mettre en place un roulement du personnel et adapter au maximum la situation en fonction du nombre d’enfants à garder tous les jours.

– Après l’annonce du nouveau format 2020 des examens de fin d’année (Baccalauréat, Brevet des Collèges etc..) et des principales mesures alignées sur le pays voisin, les élèves de la Principauté seront évalués sur la base du contrôle continu et de leur assiduité. Sur cette question, le Conseil National a sensibilisé le Gouvernement sur l’importance d’une notation équitable des élèves (par rapport à d’autres établissements du pays voisin) afin de ne pénaliser aucun d’entre eux, notamment pour les bacheliers et leur future accession à certaines écoles d’enseignement supérieur.

Le Gouvernement a rappelé ses mesures d’ajustement prises depuis la nouvelle réforme du baccalauréat et la prise en compte de l’importance du contrôle continu, et a assuré qu’aucun élève ne serait pénalisé au vu de cette situation inédite.

Un point reste toutefois en suspens concernant la date de rentrée effective des élèves de la Principauté, après déconfinement de ceux-ci. A ce jour, le Département de l’Intérieur n’a pas communiqué de date précise, et ce quel que soit le niveau et la tranche d’âge des écoliers alors que le Ministère de l’Education Nationale Française a pour sa part avancé l’hypothèse du Lundi 4 mai 2020 (en fonction de l’évolution de la situation sanitaire).

10ème anniversaire de la CID

10ème anniversaire de la CID

10ème anniversaire de la Commission d’Insertion des Diplômés de Monaco : « une formidable réussite pour les jeunes de #Monaco et pour le dynamisme économique de la Principauté »

Créée en février 2010, à la demande du Prince Souverain, par Stéphane Valeri, alors Conseiller de Gouvernement-Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, la Commission d’Insertion des Diplômés (#CID) vise à favoriser l’intégration des diplômés monégasques et résidents dans le tissu économique de la Principauté.

En 10 ans, ce sont plus de :

– 1310 monégasques et enfants du pays qui ont pu bénéficier d’un accompagnement de la CID dans le cadre de leur première recherche d’emploi ;
– 229 stages et surtout 298 diplômés recrutés au sein des entreprises et partenaires de la Commission ;
– 196 entreprises partenaires qui offrent des débouchées variées en adéquation avec le profil de chaque diplômé.

Présent lors de ce 10ème anniversaire, célébré au Musée océanographique de Monaco, le Président du Conseil National précise que : « La CID est un des exemples de ce qui fait l’excellence de notre modèle économique et social en Principauté. Grâce au formidable travail réalisé par les différentes équipes qui se sont succédées au sein de cette Commission, ce sont aujourd’hui de plus en plus d’entreprises qui se tournent, elles-mêmes, vers la CID pour embaucher des jeunes qualifiés. C’est un signe très positif qui doit inciter nos jeunes à avoir pleinement confiance en l’avenir, car ils seront toujours accompagnés, soutenus et les bienvenus dans leur Pays. Je tiens à remercier tous les personnels de l’Etat qui agissent au sein de l’Education Nationale, du Service de l’Emploi et notamment de sa Cellule Emploi-Jeunes, ainsi qu’au sein de la CID : peu de pays sont aussi actifs et efficaces pour former et favoriser l’insertion professionnelle de leur jeunesse. »

[À la découverte du #ConseilNational]

[À la découverte du #ConseilNational]

24 élèves de 4ème du Collège Charles III endossent le costume de Conseiller National le temps d’une visite ⤵️
Retour en images 📸

——————————

Vendredi 8 novembre, des élèves de 4ème du Collège Charles III ont pris place sur les bancs du Grand Hémicycle pour une découverte du Conseil National, animée par le Président Stéphane Valeri et Marc Mourou, Président de la Commission de l’Education, de la Jeunesse et des Sports.

Après avoir suivi avec attention une présentation pensée spécialement pour eux sur le rôle et le fonctionnement de l’Assemblée, les élèves se sont ensuite prêtés avec enthousiasme et à tour de rôle à une série de questions / réponses qu’ils avaient minutieusement préparées avec leurs professeurs. Ces échanges, vivants et sans tabou, ont été l’occasion pour les élèves de se familiariser avec le travail des élus et des permanents de l’Assemblée en posant toutes sortes de questions, aussi amusantes que pertinentes.

Parmi les plus drôles, nous retiendrons les suivantes : « Quel a été le débat public le plus long de l’histoire ? », ou bien encore : « Quel a été le projet de loi le plus absurde que vous ayez eu à étudier ? »

Pour terminer la séance, le Président et Marc Mourou ont invité les élèves et leurs professeurs à continuer le dialogue autour d’un jus de fruits, sur la terrasse panoramique de l’Assemblée.

[30° anniversaire de la Convention Internationale des #DroitsDelEnfant]

[30° anniversaire de la Convention Internationale des #DroitsDelEnfant]


Le Président Stéphane Valeri a souhaité célébrer cette journée en conviant la jeune pianiste monégasque, Stella Almondo, à se produire en plein coeur de l’hémicycle devant près de 130 personnalités 👱‍♀️🎹🎶🇮🇩

▶️ Explications en images, avec un reportage de Monaco Info 🎥

[#McSummerConcert] Alan Walker le 1er juillet 2020 à l’Espace Léo Ferré !

[#McSummerConcert] Alan Walker le 1er juillet 2020 à l’Espace Léo Ferré !

Les jeunes de la Principauté ont encore en tête les images du concert de Kungs l’été dernier au Sporting de Monte-Carlo, à l’occasion d’un premier MC Summer Concert à l’inititiative du Conseil National de Monaco, dont le succès a été unanimement salué par les spectateurs et les organisateurs : le Gouvernement Monaco, le Conseil National et la Mairie de Monaco.

Souhaitant rééditer sans tarder le concept dynamique de cet événement musical en faveur de la jeunesse, une date a été arrêtée (le 1er juillet 2020), un lieu choisi (l’Espace Léo Ferré). Comme l’an passé, ce sont les jeunes eux-mêmes qui ont choisi l’artiste vedette du Mc Summer Concert 2020, après un vote réalisé dans les établissements de la Principauté en octobre dernier.

Il ne manquait plus qu’à dévoiler le nom de l’artiste qui se produira en vedette de cette seconde édition… Le mardi 3 décembre, c’est au cœur de l’hémicycle du Conseil National, en présence des délégués de classe, de Stéphane Valeri, Président du Conseil National, de Patrice Cellario, Conseiller de Gouvernement – Ministre de l’Intérieur, de Georges Marsan, Maire de Monaco, de Madame Isabelle Bonnal, Directeur de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports, de Marc Mourou, Président de la Commission de l’Éducation de la Jeunesse et Sports, de Chloée Boscagli Leclercq, Adjoint au Maire, en charge de la Jeunesse et de nombreux Conseillers Nationaux et Communaux, que le suspens a pris fin.

Ce sera donc Alan Walker, cet artiste anglo-norvégien de 22 ans, l’un des plus populaires du moment qui totalise des milliards de vues et de téléchargements sur les différentes plateformes qui se produira le 1er juillet prochain.

Rappelons que ce « MC Summer Concert » est gratuit et est réservé aux jeunes Monégasques, résidents, scolaires ou étudiants en Principauté âgés de 13 à 25 ans. Il se déroulera le 1° Juillet prochain à l’Espace Léo Ferré.

Prochaine étape : la sélection des artistes locaux qui assureront la première partie de ce concert-événement.
 
 
 
 
 

[DroitsDelEnfant]

[DroitsDelEnfant]

Le Conseil National s’associe à la Journée Internationale des Droits de l’Enfant.

Cette année, l’Assemblée a déposé une proposition de Loi n°243 (http://bit.ly/33N4qA4) contre le harcèlement scolaire / cyberharcèlement, qui sera votée le 2 décembre prochain.

Pour Marc Mourou, Président de la Commission de l’Education, de la Jeunesse et des Sports et Rapporteur de la proposition de Loi n°243 : « La lutte contre le harcèlement scolaire est une priorité du Conseil National qui veut contribuer à créer un dispositif législatif spécifique permettant de lutter de manière efficace contre ce phénomène »,

———————

En ce 20 novembre 2019, le Conseil National s’associe à la Journée des Droits de l’Enfant qui fête son 30ème anniversaire, suite à l’adoption par les Nations Unies, le 20 novembre 1989, d’une Convention Internationale visant à garantir des droits aux enfants du monde entier.

À Monaco, leur situation ne peut, bien entendu, pas être comparée avec de nombreux pays dans le monde, où plus de 265 millions d’enfants n’ont pas accès à l’école et 250 millions subissent directement les conséquences de conflits et de guerres (source : UNICEF). Pour autant, nos enfants méritent d’être toujours mieux protégés, particulièrement du fait de l’essor de nouvelles technologies de communication, qui ont contribué à la création de nouvelles formes de violences, notamment le #cyberharcèlement. Bien que #Monaco soit doté d’un système scolaire et éducatif privilégié, le #harcèlementscolaire y est bien présent.

À ce titre, et en complément des actions de sensibilisation déjà entreprises par la Direction de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports, le Conseil National s’attaque à ce phénomène en y apportant des réponses concrètes à travers cette proposition de Loi. Marc Mourou précise que son objectif est avant tout de définir les critères permettant d’identifier les situations de harcèlement, mais surtout de mettre en place des mesures visant à prévenir ces situations et à y apporter une réponse adaptée lorsqu’elles surviennent :

« Notre approche est bienveillante car nous partons du principe que, dans le cadre scolaire, il faut avant tout éduquer plutôt que de réprimer. Pour autant, si des actes de harcèlement persistent, la proposition de Loi est aussi dotée d’un volet répressif, permettant aux victimes et à leurs familles de saisir la justice en y apportant une réponse pénale adaptée. »

Le Conseil National s’associe à la Journée de Lutte contre toutes les formes de harcèlement entre élèves.

Le Conseil National s’associe à la Journée de Lutte contre toutes les formes de harcèlement entre élèves.

Le Conseil National a fait de cette question l’une de ses priorités en complément de l’action de la Direction de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports.

« Non au harcèlement » est une journée organisée chaque premier jeudi du mois de novembre. Cette journée est l’occasion de rappeler combien la prévention et la lutte contre le harcèlement sont fondamentales pour permettre aux élèves d’avoir une scolarité épanouie dans le cadre de l’École.

En décembre prochain, les élus voteront la proposition de Loi N°243 du Conseil National relative à la Lutte contre le harcèlement en milieu scolaire. Pour Marc Mourou, Président de la Commission de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports, citant les premiers mots de la proposition de loi « Tout enfant doit pouvoir bénéficier d’un environnement à même de garantir sa sécurité et de permettre son épanouissement.» Il ajoute : «Le harcèlement scolaire, constitue un fléau qui, même s’il est moins visible à Monaco, existe bien néanmoins. Il peut avoir des répercussions dramatiques sur la santé morale et physique des élèves.»

Rendez-vous début décembre lors des séances publiques législatives.

Plus d’infos : ➡️ici