Loading

Catégorie : Conseil National

96 posts

Levée progressive des restrictions lors des Séances publiques du Conseil National

Levée progressive des restrictions lors des Séances publiques du Conseil National

L’amélioration durable de la situation sanitaire et l’évolution des mesures applicables aux établissements et événements, avec notamment la suppression des différentes jauges d’accueil, permet de lever progressivement les restrictions sanitaires au sein de l’Assemblée.

Le Conseil National recevra ainsi, à nouveau, les personnes souhaitant assister aux séances publiques, et ce dès le 7 octobre prochain, pour le début de l’étude du Budget Rectificatif de l’État, pour l’année 2021.
Le public pourra prendre place dans l’hémicycle, avec port du masque obligatoire et respect d’un siège de séparation entre les différents groupes.

Cette mesure, souhaitée par le Président Stéphane Valeri, répond aussi aux demandes exprimées par des compatriotes et résidents. Elle illustre la volonté des élus du Conseil National d’accompagner la Principauté vers un retour à la vie normale.

La Jeune Chambre Économique de Monaco a été accueilliepar les élus au Conseil National, à l’occasion de son Assemblée Plénière 2021.

La Jeune Chambre Économique de Monaco a été accueilliepar les élus au Conseil National, à l’occasion de son Assemblée Plénière 2021.

Depuis 2008, la Jeune Chambre tient, chaque année, son Assemblée Plénière au coeur de l’hémicycle.

Le Président Stéphane Valeri , ainsi que Balthazar Seydoux, Président de la Commission des Finances et de l’Economie Nationale, Marc Mourou, Président de la Commission de l’Education, de la Jeunesse et des Sports et Karen Aliprendi-De Carvalho , Conseillère Nationale, se sont prêtés, à la fin de cette rencontre, à un jeu de questions-réponses avec les adhérents. Les jeunes entrepreneurs ont ainsi pu échanger sur les grands sujets d’actualité, comme les mesures prises pour soutenir et aider les acteurs économiques de la Principauté pendant la pandémie de la Covid-19 et les actions du Conseil National au sein de la Commission d’Accompagnement de la Relance Économique (CARE), pour venir en aide, de manière ciblée, aux entrepreneurs en difficulté.

Après plusieurs échanges, Stéphane Valeri a tenu à féliciter les dirigeants : « Vous avez su, dans un contexte de crise sanitaire difficile, adapter vos actions afin de continuer d’oeuvrer pour le développement de l’attractivité économique monégasque. Le Conseil National a toujours soutenu vos actions. Depuis le début de ce mandat, nous avons obtenu l’ouverture en avril dernier du Monaco Boost , le premier Business Center Domanial, à des prix préférentiels, ainsi que la gratuité de la domiciliation d’une activité dans un appartement domanial. Nous sommes et serons toujours à vos côtés, parce que vous servez l’image et la vitalité économique de Monaco. »

Le Conseil National s’est associé aux commémorations du 3 septembre à l’occasion du 77° anniversaire de la Libération de Monaco

Le Conseil National s’est associé aux commémorations du 3 septembre à l’occasion du 77° anniversaire de la Libération de Monaco

Le 3 septembre 1944, après quelques jours d’affrontements et de tirs de la marine sur les hauteurs de Beausoleil, de La Turbie et du Mont Agel, Monaco et les communes environnantes étaient libérées par les troupes alliées et les forces de la résistance. Cette dernière s’est illustrée par de nombreux actes héroïques, y compris au sein de la Principauté. Ainsi, René Borghini, Secrétaire de la Présidence du Conseil National, et Esther Poggio, son agent de liaison, ont été arrêtés à Monaco en juillet 1944 pour fait de résistance et fusillés le 15 août 1944 à Nice, comme le fut également Joseph Lajoux, autre héros monégasque de la résistance.

Pour marquer ces événements, honorer notre devoir de mémoire et rendre hommage aux héros connus ou anonymes de cette période, le Conseil National (*) s’est associé, avec les membres du Comité de Commémoration d’Époque, en présence d’anciens combattants, aux cérémonies marquant le 77° anniversaire de la Libération devant la plaque commémorative consacrée à René Borghini et Esther Poggio au pied du bâtiment du Conseil National.
Le Président Stéphane Valeri, a rendu hommage aux résistants en concluant « Je terminerai par ces mots du Maréchal Foch, héros d’une autre guerre : « Parce qu’un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire et un peuple sans avenir. » Voilà pourquoi, René Borghini, Esther Poggio, Joseph Lajoux, et tous les autres, nous nous souvenons, aujourd’hui, de votre sacrifice, il y a 77 ans, au service de notre Liberté. Jamais nous n’oublierons, jamais ».
D’autres cérémonies du souvenir ont marqué cette journée. Ainsi, le Président accompagné de la Vice-Présidente, a déposé une gerbe au nom du Conseil National à la Maison de France à Monaco en présence de nombreuses personnalités ; Daniel Boeri a participé à la cérémonie organisée à Beausoleil ; Franck Lobono s’est rendu aux commémorations organisées à Cap d’Ail.
En fin de journée, le Président Stéphane Valeri, est allé se recueillir au Monument aux Morts du cimetière de Monaco aux côtés du Ministre d’État, de Monseigneur l’Archevêque, du Maire de Monaco et de nombreuses personnalités.

(*) Étaient présents, autour du Président, lors de cette cérémonie marquée par des remises de gerbes en souvenir des résistants de Monaco : Brigitte Boccone-Pagès (Vice-Présidente), et Gibelli Marie-noëlle (Conseillère Nationale).

© photos : Conseil National

Élargissement du pass sanitaire : respect, discernement et responsabilité, doivent continuer de prévaloir

Élargissement du pass sanitaire : respect, discernement et responsabilité, doivent continuer de prévaloir

Depuis le début de la crise sanitaire et dans le cadre des mesures prises par le Gouvernement pour limiter la propagation du virus, le Conseil National n’a eu de cesse de demander, notamment dans le cadre du Comité Mixte de Suivi Covid-19, que la singularité de la Principauté soit systématiquement prise en compte.

C’est chose faite une nouvelle fois avec l’exception accordée aux Monégasques, aux Résidents et aux salariés de Monaco, concernant l’accès aux terrasses extérieures et entièrement ouvertes des bars et restaurants, sans obligation de présenter un pass sanitaire à compter du 23 août prochain. En effet, notre situation épidémique et hospitalière, ne nécessite pas de s’aligner automatiquement sur les mesures prises par les pays voisins.

Les contours de cet élargissement du pass sanitaire ont été décidés par SAS le Prince Souverain, sur proposition du Gouvernement et après échanges entre le Ministre d’Etat et le Président du Conseil National. Ces mesures constituent l’illustration du discernement dont il faut constamment faire preuve pour s’adapter à la situation particulière de notre pays.

Notons également qu’un délai supplémentaire d’un mois est accordé aux plus jeunes : les Monégasques, résidents ou scolaires de la Principauté âgés de 16 et 17 ans ne seront pas tenus de présenter un pass sanitaire pour accéder aux restaurants et bars d’ici au 23 septembre prochain. Ces jeunes n’ont eu que tardivement accès à la vaccination, dans le courant du mois de juin. Il était donc justifié de laisser un mois de plus à ceux qui le souhaitent, pour se faire vacciner.

En outre, le pass sanitaire ne sera pas obligatoire pour les 12-15 ans, contrairement à ce qui se pratique en France.

Toutefois, le Conseil National encourage toutes les personnes, quel que soit leur âge, à se faire dépister au retour de leurs vacances estivales, notamment en provenance de lieux à forts taux d’incidence, pour envisager dans les meilleures conditions possibles la prochaine rentrée scolaire et professionnelle.

Ce sujet du pass sanitaire a fait l’objet de nombreux débats au sein de la population de notre pays. L’Assemblée réaffirme que chacune et chacun doit respecter l’autre et la diversité des opinions, afin de protéger la cohésion de notre communauté.

Les Monégasques, les résidents et les salariés de la Principauté, dans leur grande majorité, ont démontré tout leur sens civique et tout leur sens des responsabilités depuis le début de cette crise. Il ne fait pas de doute qu’il en sera de même jusqu’au terme de la crise sanitaire. Le Conseil National rappelle enfin que la vaccination demeure un objectif prioritaire pour se protéger individuellement et collectivement.

Le Conseil National veut protéger la cohésion nationale

Le Conseil National veut protéger la cohésion nationale

Les élus rappellent que la vaccination du plus grand nombre est la seule solution pour sortir de cette crise sanitaire et de ses conséquences. Ils encouragent donc à nouveau tous les résidents à se faire vacciner. Or, une partie de la population est toujours réticente à la vaccination. Afin de la convaincre, la délégation du Conseil National a demandé au Gouvernement de renforcer les campagnes de sensibilisation, en particulier auprès de notre jeunesse encore trop peu vaccinée, par des moyens de communications ciblées.

Le Conseil National souhaite également que toutes les mesures qui visent à enrayer la pandémie afin de protéger chacun et préserver notre modèle social et économique, soient prises en maintenant au mieux la cohésion nationale, sans stigmatisation, source de crispation et de division.

Devant la dégradation des indicateurs sanitaires, et suite aux mesures annoncées en France et en Italie, notamment, et aux questions légitimes que les Monégasques et les Résidents se posent, le Président du Conseil National a demandé en fin de semaine dernière au Ministre d’Etat, la réunion d’un Comité Mixte de Suivi Covid-19. Celui-ci s’est tenu hier mardi 27 juillet. A cette occasion, les élus, relais naturel des préoccupations de la population, ont exprimé la diversité des opinions des Monégasques et des résidents.

Le Conseil National rappelle que le Comité Mixte de Suivi Covid-19, symbole de l’unité des institutions face à la crise sanitaire, est l’instance de la concertation entre les membres du Gouvernement et les conseillers nationaux qui sont le relais des inquiétudes, des attentes et des besoins légitimes des Monégasques et des résidents de la Principauté. C’est en ce sens que le Prince Souverain l’a instauré en mars 2020. Ce Comité a démontré toute son utilité pour que Monaco soit un modèle dans la gestion de cette pandémie. L’absence de concertation en amont et la prise brutale de mesures sans délais, pourraient nuire à la cohésion de notre communauté et ne favoriseraient pas l’adhésion du plus grand nombre.

Le Gouvernement a décidé que le pass sanitaire sera obligatoire pour l’ensemble de la population, à compter du 23 août prochain. Certains élus ont souhaité, en effet, que soit donné un délai raisonnable avant la mise en œuvre de cette obligation. Ce délai permettra notamment à ceux qui le souhaitent, d’obtenir leur pass en temps utile.

La recherche de la cohésion nationale est essentielle dans la lutte contre la pandémie. Elle nécessite un esprit de responsabilité individuelle et collective et le respect par chacun des mesures de prévention plus que jamais indispensables.

Vaccins, Pass sanitaire, Economie : le Conseil National demande au Gouvernement Monaco d’accélérer la sortie de crise

Vaccins, Pass sanitaire, Economie : le Conseil National demande au Gouvernement Monaco d’accélérer la sortie de crise

Lors de la dernière réunion du Comité Mixte de Suivi #Covid19, ce 26 mai, les représentants de l’assemblée ont à nouveau demandé au Gouvernement de tout mettre en oeuvre pour que Monaco soit un modèle de sortie de crise. À ce titre, les élus prennent acte avec satisfaction des décisions de S.A.S. le Prince Souverain concernant l’assouplissement des contraintes sanitaires , annoncées par le Gouvernement et élaborées en concertation avec le Conseil National. De nouvelles mesures d’assouplissement, notamment la fin du couvre-feu et l’allègement du port obligatoire du masque en plein air, dans certains lieux, seront défendues par les Conseillers Nationaux, dès la prochaine réunion du Comité Mixte.

Afin de parvenir à une sortie définitive de crise , la vaccination massive demeure évidemment la clé de l’immunité collective. A ce sujet, les représentants du Conseil National ont souhaité que l’ensemble de la population puisse avoir accès au vaccin sans délais, dès 18 ans, alors que dans les pays voisins, l’accélération de la vaccination pour tous est désormais une réalité.

Ceci est d’autant plus nécessaire qu’un « pass sanitaire » sera bientôt exigé pour que nos résidents puissent voyager cet été. Les élus ont donc demandé la mise en place simultanée avec la France et l’Europe, d’un pass sanitaire monégasque compatible.

En outre, la délégation du Conseil National, toujours aux côtés des acteurs économiques de notre pays dont certains ont été et sont encore durement impactés, a rejoint le Gouvernement sur la nécessité de poursuivre le dispositif du CTTR dans les secteurs qui en ont besoin, jusqu’à la fin du mois de juillet. Rappelons que deux élus participent également aux réunions de la CARE (Commission d’Accompagnement à la Relance Economique) pour défendre les dossiers de demande de soutien public, pour les structures qui présentent des difficultés avérées. La CARE vient d’ailleurs de renouveler ses aides pour le mois de mai et de les renforcer pour les sociétés de l’événementiel et du tourisme.

Monaco a été exemplaire dans la gestion de cette pandémie et doit demeurer un modèle pour sortir de cette crise. Le Conseil National continuera à oeuvrer sans relâche pour contribuer à atteindre cet objectif.

Internet / TV / téléphone: De Meilleurs services et de meilleurs prix obtenus par le Conseil National

Internet / TV / téléphone: De Meilleurs services et de meilleurs prix obtenus par le Conseil National

Le Gouvernement et Monaco Telecom viennent d’annoncer le renouvellement de la concession de l’opérateur. Dans les discussions menées depuis le début de la mandature en 2018, les élus ont placé la qualité des services et des tarifs pour les clients, au premier rang de leur priorité. Les nouvelles conditions offertes sont donc le fruit de longues discussions entre les représentants du Gouvernement, du Conseil National et de Monaco Telecom, et répondent en grande partie aux demandes de notre assemblée*.

Au départ, les élus ont clairement posé la question du renouvellement du monopole, constatant un certain nombre d’insatisfactions des résidents et des entreprises, vis à vis des offres de services et des tarifs pratiqués. Sans effort concret de la part du concessionnaire, cette question du renouvellement était donc parfaitement légitime. Pour autant, le Gouvernement a fait de ce renouvellement une ligne rouge non négociable. A partir de là, le Conseil national a donc demandé des contreparties fortes, dont certaines avaient déjà été mises en œuvre depuis le début de la mandature en 2018, et qui concernent non seulement un plus grand choix dans les offres, une amélioration de la qualité de service, mais aussi une baisse des prix.

Point important, dans le cadre de la négociation menée avec le Gouvernement et Monaco Telecom, le Conseil National a également pu obtenir que des élus siègent désormais au comité de suivi du plan industriel, un nouvel organe de gouvernance qui se réunira au moins une fois par an. Pour Jacques Rit : « ceci permettra de peser sur les orientations stratégiques, mais aussi sur la politique commerciale de Monaco Telecom envers ses clients. »

Par exemple, l’opérateur s’est engagé également à baisser de 50% ses tarifs sur 3 ans pour les entreprises et les professionnels, tout en accélérant le déploiement de la Fibre, pour une meilleure qualité de service pour tous. Les élus y seront attentifs.

Mais la plus grande avancée obtenue par le Conseil national, c’est pour la première fois la reconnaissance de la fidélité des Monégasques et des Enfants du Pays envers Monaco Telecom, qui va se traduire par des offres tarifaires spécifiques pour eux, allant jusqu’à 30% de remise. Ainsi, les Nationaux et les Résidents dits « protégés », c’est à dire ayant plus de 40 ans de résidence sans interruption en Principauté, ou étant nés à Monaco et y ayant toujours habité, bénéficieront véritablement de services et de prix tout à fait comparables avec ce qui se fait de mieux ailleurs en Europe.

Pour Franck Lobono : « Un seul chiffre pourrait résumer à lui seul l’avancée obtenue : 20 euros par mois, c’est l’économie que va réaliser un client qui a un abonnement internet à 1 Go. Aujourd’hui, il paye 59,99 euros / mois avec le câble et une technologie ancienne, demain, il paiera 39,99 euros / mois avec la fibre à 1Go, l’Apple TV et la technologie Wifi Mesh. »

Pour Franck Julien : « Le lancement de la fibre optique avec 5 points d’entrée de gamme qui laisse enfin un véritable choix aux usagers est une parfaite illustration des améliorations accessibles à tous. Les plus exigeants pourront désormais choisir une offre à 10 Gb/s et ceux qui ont des besoins plus basiques, peuvent choisir un débit 100 fois moindre avec une offre à 100 Mb/s. »

Pour Stéphane Valeri : « ce résultat est une nouvelle illustration d’une politique pragmatique « gagnant-gagnant », que nous défendons dans notre approche en général et bien évidemment dans les négociations concernant les monopoles concédés. »


* Dans le cadre notamment de la « Commission mixte des Concessions de Service Public », au sein de laquelle l’assemblée est représentée par : Franck Julien, Franck Lobono et Jacques Rit.

Dévoilement par Son Altesse Sérénissime Le Prince Albert II du buste de René BORGHINI, résistant et ancien Secrétaire de la Présidence du Conseil National

Dévoilement par Son Altesse Sérénissime Le Prince Albert II du buste de René BORGHINI, résistant et ancien Secrétaire de la Présidence du Conseil National

Ce jeudi 22 avril, S.A.S. le Prince Albert II a dévoilé le buste du résistant René Borghini lors d’une cérémonie-hommage organisée dans le Grand Hémicycle du Conseil National.

A l’invitation du Président Stéphane Valeri, en présence de l’artiste sculpteur Denis Chetboune, de Jacques Wolzok, Président de la Commission d’indemnisation des victimes de spoliations, Michèle Bertola, membre de la famille de René Borghini et les Conseillères et Conseillers nationaux, de nombreuses personnalités* ont tenu à participer à cet événement mémoriel.

Dans son discours d’introduction**, Stéphane Valeri a tenu à remercier S.A.S. Le Prince Souverain « d’avoir accepté de donner suite à la proposition d’honorer, avec ce buste, le résistant et martyr monégasque René Borghini, qui était, lors de son arrestation par la Gestapo, Secrétaire de la Présidence du Conseil National, équivalent aujourd’hui de Secrétaire Général ». Il a ensuite rappelé que la résistance s’était illustrée par de nombreux actes héroïques, y compris au sein de la Principauté. Ainsi, René Borghini et Esther Poggio, son agent de liaison, furent arrêtés à Monaco en juillet 1944 pour fait de résistance et fusillés le 15 août 1944 à Nice, comme le fut également Joseph Lajoux, autre héros monégasque de la résistance.

Après avoir évoqué l’importance des actes de courage et de résistance de René Borghini, le Président a souhaité saluer « le représentant exemplaire d’une fonction publique toujours essentielle, quelle que soit la période, à la marche de nos Institutions ».

Avant de passer la parole à Jacques Wolzok, Stéphane Valeri a ponctué son intervention, en rappelant notre devoir de mémoire et en reprenant les mots de son lointain prédécesseur, le Président Charles Bellando qui, en 1947, avait rendu un vibrant hommage à René Borghini : « Certaines figures sont, dans la vie d’un peuple, comme des points de repère sur la voie de son évolution historique et autour desquelles les patriotes se regroupent lorsque les circonstances le commandent. ».

Avant de dévoiler le buste de René Borghini, S.A.S. le Prince Albert II a tenu à donner une perspective historique à ce geste : « Les jeunes générations ont en effet besoin de savoir ce que représentent la force et l’absolu des hommes et des femmes qui ont fait don de leur vie pour la liberté de leur pays et, au-delà, de notre continent. »***

Le buste de René Borghini trouvera sa place prochainement à l’entrée du Grand Hémicycle.


(*) Personnalités présentes durant la cérémonie en hommage à René Borghini
S.E. M. Pierre Dartout, Ministre d’Etat
L’abbé Guillaume Paris, Vicaire Général représentant S.E. Monseigneur L’Archevêque
M. Michel Boeri, Président du Conseil de la Couronne
M. Robert Gelli, Secrétaire d’État à la Justice – Directeur des Services Judiciaires
M. Jacques Boisson, Secrétaire d’Etat
M. Georges Lisimachio, Chef de Cabinet de S.A.S. le Prince Souverain
M. Georges Marsan, Maire de Monaco
M. Lionel Ouaknin

Conseillères et Conseillers nationaux également présents :
Mme Brigitte Boccone-Pagès, Vice-Présidente du Conseil National, M. Balthazar Seydoux, Président de la Commission des Finances et de l’Economie Nationale
, M. Christophe Robino, Président de la Commission des Intérêts Sociaux et des Affaires Diverses
, M. Thomas Brezzo, Président de la Commission de Législation, M. Marc Mourou, Président de la Commission de l’Education, de la Jeunesse et des Sports, M. Franck Lobono, Président de la Commission du Logement, 
Mme Nathalie Amoratti-Blanc, Présidente de la Commission des Droits de la Femme et de la Famille, Mme Michèle Dittlot, Vice-Présidente de la Commission de la Culture et du Patrimoine, 
M. Guillaume Rose, Président de la Commission Environnement et Qualité de Vie, M. Fabrice Notari, Président de la Commission pour le Suivi de la Négociation avec l’Union Européenne, M. Jean-Louis Grinda, Président de la Commission pour le suivi du Fonds de Réserve Constitutionnel et la modernisation des Comptes Publics, M. Jacques Rit, Président de la Commission Spéciale pour l’analyse de la crise COVID-19, et les Conseillères et Conseillers Nationaux suivants : Mme Karen Aliprendi-De Carvalho, M. Pierre Bardy, Mme Corinne Bertani, M. Jean-Charles Emmerich, Mme Marie-Noëlle Gibelli, M. Pierre Van Klaveren.

(**) Retrouvez l’intégralité du Discours du Président Stéphane Valeri, en cliquant ici
(***) Retrouvez l’intégralité du Discours de S.A.S. le Prince Albert II, en cliquant ici

Renouvellement du bureau du Conseil National

Renouvellement du bureau du Conseil National

Stéphane Valeri, réélu Président et Brigitte Boccone-Pagès, réélue Vice-Présidente 📸🇮🇩


Ce jeudi 1er avril, le bureau du Conseil National a été renouvelé, à l’occasion de la Séance Publique d’ouverture de la Session de Printemps 2021. Après le traditionnel discours du Doyen de l’Assemblée, Daniel Boeri, le Président et la Vice-Présidente ont tous deux été réélus par les Conseillers Nationaux. 

 

Dans l’allocution qu’il a prononcée à l’issue de son élection, le Président a conclu par ces mots :  » Je tiens à vous remercier très chaleureusement toutes et tous, mes chers collègues, pour votre vote (…) Que ce soit pour lutter contre la crise ou pour constamment améliorer nos dispositifs législatifs, le Conseil National est toujours pleinement mobilisé dans l’Union Nationale et l’Unité des Institutions, pour le bien des Monégasques et des Résidents (…) N’en doutons pas, la sortie de crise n’est plus très loin. Ensemble, nous allons bien sûr y arriver.. « 

Hommage à Olivier Dassault

Hommage à Olivier Dassault

« J’ai appris avec peine la disparition tragique et brutale du député français Olivier Dassault. Il était le président du Groupe d’Amitié France-Monaco à l’Assemblée Nationale. En 2018, il avait conduit une délégation à Monaco dans le cadre de nos échanges interparlementaires. Récemment, il était intervenu avec engagement et de manière très réactive, en s’investissant personnellement auprès du Gouvernement français pour que nos résidents puissent circuler librement en France, après le décret qui imposait des restrictions non conformes à la convention de voisinage entre nos deux pays. Nous étions proches et régulièrement en contact. Ce soir je suis particulièrement ému et triste. Monaco a perdu un grand ami. J’adresse à sa famille, en mon nom et au nom de tous élus du Conseil National, nos pensées les plus attristées et nos très sincères condoléances.« 

Stéphane Valeri

Président du Conseil National