Loading

Catégorie : Education, Jeunesse et Sports

34 posts

Harcèlement scolaire

Harcèlement scolaire

Le Conseil National a voté, à la Séance Législative du 24 novembre 2021, le projet de loi n°1036 (https://rb.gy/o5mtit ) qui a pour but de doter la Principauté de règles destinées à identifier, prévenir, signaler, traiter et réprimer les situations de harcèlement et de violence en milieu scolaire.

Ce texte prévoit l’élaboration, au sein de chaque établissement d’enseignement public ou privé de la Principauté, d’un plan de prévention et de lutte contre le harcèlement et la violence avec des mesures pédagogiques mais également dissuasives pour les cas de harcèlements les plus graves. Pour autant, si des actes de harcèlement persistent, ce projet de loi comporte un certain nombre de dispositions ayant vocation à établir les responsabilités, soit administrative en cas de défaut d’organisation du service public de l’éducation, soit pénale, notamment envers l’auteur de ce harcèlement ou de cette violence.
Ce texte placera Monaco parmi les pays d’Europe les plus avancés en termes de lutte contre le harcèlement et la violence en milieu scolaire, à l’image des pays scandinaves et nordiques, qui sont régulièrement cités comme référence dans ce domaine.

Explications avec Marc Mourou , Président de la Commission de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports, et Rapporteur de ce texte de loi : (https://rb.gy/id5atl)

Le Conseil National s’associe à la journée Internationale « NON au harcèlement »

Le Conseil National s’associe à la journée Internationale « NON au harcèlement »

Le Conseil National s’associe à la journée Internationale « NON au harcèlement », centrée cette année plus particulièrement sur le cyber-harcèlement. Selon l’UNESCO, plus de 250 millions d’adolescents (9-16 ans) sont victimes de cyber-harcèlement, en particulier les filles et les plus jeunes, alors que seulement 10% d’entre eux en parlent à leur parents.

Le Conseil National – comme le Président Stéphane Valeri et la majorité s’y étaient engagés – avait décidé de s’attaquer au phénomène du harcèlement scolaire en votant, en décembre 2019, la proposition de loi n°243 (https://bit.ly/2DtseB1) qui avait pour objectif de définir les critères permettant d’identifier les situations de harcèlement, mais surtout de mettre en place des mesures visant à prévenir ces situations et à y apporter une réponse adaptée lorsqu’elles surviennent.
Alors que le Gouvernement Monaco a transformé cette proposition en projet de loi (n° 1036 : https://cutt.ly/rQrbzY8) , et suite à son dépôt sur le bureau de l’Assemblée au mois d’avril 2021, le Commission de l’Education de la Jeunesse et des Sports a examiné le texte en s’appuyant sur l’expérience de plusieurs associations de la Principauté.

Le vote définitif de ce texte de Loi interviendra ces prochaines semaines, lors de la session législative d’automne.

Troubles DYS

Troubles DYS

Lors de la Commission de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports qui s’est réunie le 19 Octobre 2021 au Conseil National, les élus ont pu rencontrer une délégation de l’Administration monégasque afin d’échanger sur certains troubles d’apprentissage des élèves de la Principauté : dyslexie, dysphasie, dyspraxie, dysgraphie etc.

Depuis les dernières années, les Troubles Spécifiques du Langage et des Apprentissages (TSLA), plus communément appelés « troubles DYS », sont mieux connus et davantage diagnostiqués. De nombreux dispositifs et prises en charge médicales et scolaires sont proposés aux élèves dans le but de les accompagner au mieux dans leur parcours, et ce dès la maternelle. Ces dispositifs doivent cependant être poursuivis pour continuer à répondre de plus en plus finement aux besoins des élèves ayant des TSLA.

Pour Marc Mourou, Président de la Commission de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports « Les troubles DYS constituent un sujet où les milieux scolaires et de la santé sont liés. L’accent doit continuer d’être mis sur la détection la plus précoce ainsi que la constante formation du personnel enseignant. Il est nécessaire de déceler et diagnostiquer les troubles dès le plus jeune âge pour aider nos élèves et éviter qu’ils ne cumulent trop de retard dans leur scolarité ».

Le Conseil National s’associe à la Journée Internationale de la jeunesse des Nations Unis et de l’Union Interparlementaire

Le Conseil National s’associe à la Journée Internationale de la jeunesse des Nations Unis et de l’Union Interparlementaire

La Journée Internationale de la Jeunesse, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1999, est commémorée chaque année le 12 août, afin d’attirer l’attention de la communauté internationale sur les questions liées à la jeunesse et célébrer le potentiel des jeunes en tant que partenaires dans la société.

La moitié de la population mondiale a moins de 30 ans et pourtant seuls 2,6 % des parlementaires dans le monde représentent cette tranche d’âge. Les générations futures devant assumer, à terme, les choix politiques actuels, il est bien normal qu’elles puissent s’exprimer lorsque ces décisions sont prises. Les jeunes sont pourtant sous-représentés dans les parlements du monde entier.
À Monaco, les jeunes élus sont de plus en plus présents sur les bancs de l’Assemblée. De plus, afin d’encourager à cette représentation pour l’avenir, le Conseil National des Jeunes, créé en 2021, débute cette année sa première session.

Pour autant, beaucoup reste à faire, partout dans le monde. C’est pour ces raisons que le Conseil National s’associe à l’UIP, qui a lancé une campagne de sensibilisation afin d’inciter les jeunes générations à s’intéresser davantage à la vie parlementaire : « Je dis oui à plus de jeunes au parlement ! »

Première réunion de travail des Conseillères et Conseillers Juniors

Première réunion de travail des Conseillères et Conseillers Juniors

Après leur installation dans le Grand Hémicycle le 29 mars dernier, les Conseillères et Conseillers Juniors sont rentrés dans le concret de leurs travaux ce 28 avril, pour une première réunion de travail.

Répartis en groupes de travail avec le soutien de permanents de l’Assemblée, les Conseillères et Conseillers Juniors ont planifié les étapes de leur mandature qui s’étend jusqu’en avril 2022. À cette occasion, et avant de rentrer dans la phase de propositions, ils ont échangé notamment sur les attentes de la jeunesse en Principauté ou encore les enjeux relatifs à la protection de l’environnement.
Sur ces deux thématiques principales, plus d’une cinquantaine de sujets ont été abordés, preuve de la motivation des jeunes présents, qui ont fait la restitution de leurs travaux devant le Président Stéphane Valeri et Marc Mourou, Président de la Commission de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports.
En conclusion de cette première séance, le Président du Conseil National a félicité les Conseillères et Conseillers Juniors pour la richesse de leurs premières réflexions : « Vos premiers travaux confirment tout l’intérêt de la création du Conseil National des Jeunes. Vous pouvez compter sur les membres de l’Assemblée pour vous accompagner dans la préparation de vos futures résolutions pour défendre une idée ou une action qui vous tient à coeur. »

Une prochaine réunion est programmée au mois de mai.

Vacances scolaires et organisation des familles : les élus satisfaits des mesures mises en place par le Gouvernement

Vacances scolaires et organisation des familles : les élus satisfaits des mesures mises en place par le Gouvernement

Le Conseil National a pris connaissance avec satisfaction des mesures prises par le Gouvernement devant les difficultés engendrées par le changement de calendrier scolaire et l’alignement des vacances scolaires de printemps sur celles de la France, qu’il a décidé. Pour rappel, le Conseil National, tout comme l’association des parents d’élèves (APEM), n’étaient pas favorables à cette mesure d’avancée des dates de vacances.

Stéphane Valeri, Président du Conseil National et Marc Mourou, Président de la commission de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports, proposaient que des solutions de garde pour les enfants en bas âge des enseignants détachés et des personnels français éducatifs en Principauté, soient trouvées pour ne pas bouleverser l’agenda des vacances des résidents et de la communauté éducative monégasque.

Devant les difficultés réelles rencontrées par les familles de Monaco dans leur organisation, les élus se réjouissent donc que leurs craintes comme celles des parents concernés, (notamment à travers l’APEM) aient été entendues par le Gouvernement.

L’assemblée prend donc acte avec satisfaction que des solutions de garde pour les familles de Monaco aient été trouvées pour les enfants scolarisés en Principauté dont les parents travaillent. Les dispositifs désormais déployés prouvent que les solutions existaient bel et bien avec les personnels nécessaires, y compris pour les enfants des enseignants détachés et des personnels éducatifs français en cas de maintien des dates de vacances scolaires, si un lieu avait été mobilisé dans ce but en Principauté.

Comme l’a précisé Stéphane Valeri, président du Conseil National après sa récente réélection « L’unité des institutions ne signifie pas absence de débats, parfois contradictoires, entre le conseil national et le gouvernement , notre assemblée étant là pour faire prendre en compte les inquiétudes et les demandes légitimes de la population. »

Le Conseil National s’associe à l’initiative de Peace and Sport

Le Conseil National s’associe à l’initiative de Peace and Sport

Le Conseil National s’associe à l’initiative de Peace and Sport en ce 6 avril, pour la Journée Internationale du Sport au service du Développement et de la Paix. En cette année de pandémie, cette journée a pour but d’envoyer un signal fort associant le sport à l’unité, la résilience et au respect des règles.

Peace and Sport vous invite à partager votre photo #WhiteCard et une histoire, une conviction ou un témoignage, démontrant la contribution du sport au développement et à la paix, en utilisant #WhiteCard et #PeaceandSport. Autour du thème « Derrière chaque #WhiteCard, il y a une histoire », cette campagne 2021 veut démontrer le pouvoir unique du sport pour surmonter les défis, et sa contribution au processus de reconstruction post-Covid-19.

Pour participer, rejoignez la plateforme www.april6.org

Plus d’informations : https://www.peace-sport.org

Vacances scolaires avancées : la réaction de Stéphane Valeri et de Marc Mourou

Vacances scolaires avancées : la réaction de Stéphane Valeri et de Marc Mourou

Vacances scolaires avancées : la réaction de Stéphane Valeri, Président du Conseil National, et de Marc Mourou, Président de la commission de l’éducation, de la jeunesse et des sports.

« A la suite de la décision du Gouvernement d’avancer les vacances scolaires pour les « synchroniser » avec celles résultant du dispositif mis en en place en France, nous regrettons que la demande du Conseil National de maintenir le calendrier scolaire comme prévu, n’ait pas été entendue.

Lors de la concertation qui a mené à cette décision, nous avons bien sûr indiqué notre position qui était celle de faire passer l’organisation des familles de Monégasques et de Résidents, avant les éventuelles difficultés d’organisation de la part des professionnels de l’enseignement français, résidant en France et qui exercent en Principauté. Ce sont donc les familles de Monaco qui se retrouvent à l’inverse en difficulté, alors que beaucoup ont posé des congés, organisé leurs systèmes de garde ou bien encore vont travailler alors que leurs enfants seront à la maison. Il faut penser aussi aux difficultés que cela ne va pas manquer d’engendrer dans l’organisation des entreprises de la Principauté.

En outre, s’agissant de la difficulté d’organiser une garde collective très temporaire en France pour les enfants de ces personnels, il aurait été opportun de réfléchir à une solution à Monaco, dans des espaces momentanément aménagés à cette fin et animés le cas échéant par des associations monégasques.

Il faut noter que les calendriers scolaires, vacances comme rentrées, sont régulièrement en décalage avec ceux de la France et que cela n’avait jusqu’à ce jour pas posé de problème majeur. »

Lancement de la session 2021/2022 et présentation des Conseillères et Conseillers Juniors

Lancement de la session 2021/2022 et présentation des Conseillères et Conseillers Juniors

Ce lundi 29 mars, dans le Grand Hémicycle, a été officiellement ouverte la première session 2021/2022 du Conseil National des Jeunes (#CNJ). À cette occasion, en présence du Président Stéphane Valeri, de Marc Mourou, Président de la Commission de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports et de l’ensemble des élus, les 12 Conseillères et Conseillers Juniors se sont présentés et ont motivé le sens de leur engagement au sein du CNJ.

Dans son intervention d’ouverture, Stéphane Valeri a rappelé que la mise en place d’un Conseil National des Jeunes faisait partie des engagements pris devant la population dès le début de cette mandature. Suite à un appel à candidatures lancé en février dernier auprès de tous les jeunes monégasques scolarisés de la cinquième à la seconde, de très nombreuses réponses ont été transmises à un jury constitué de Conseillers nationaux, du Directeur de la DENJS et d’un représentant de la jeunesse monégasque. À l’issue de ce processus de sélection, 12 conseillères et conseillers juniors ont été retenus *.

La session s’étend de mars 2021 à mars 2022. Les Conseillères et Conseillers Juniors travailleront en commission à 6 reprises. Ensemble, ils élaboreront des résolutions pour défendre une idée ou une action qui leur tient à coeur et/ou des suggestions de propositions de lois qui seraient applicables en Principauté.

Durant cette première séance, Stéphane Valeri et Marc Mourou ont accueilli les Conseillers juniors en leur détaillant l’esprit et le fonctionnement du Conseil National des Jeunes et leur rôle dans cette nouvelle enceinte. Ensuite, les Conseillers Juniors se sont présentés en défendant leur motivation à siéger autour d’une problématique ou d’un projet concret.

Retrouvez la diffusion de la session de lancement 2021/2022 du Conseil National des Jeunes 🎥 👇🏻


*Les conseillers juniors de la Session 2021-2022 du Conseil National des Jeunes :
• M. Julien ANTOGNELLI (élève de 3°, Collège Charles III)
• Mlle Jolene AQUILINA (élève de 3°, Collège Charles III)
• Mlle Rose de BROUWER (élève de 5°, Collège François d’Assise – Nicolas Barré)
• M. Théo DRUENNE (élève de 2°, Lycée Albert Ier)
• Mlle Charlotte GRANERO (élève de 5°, Collège Charles III)
• Mlle Emma KONIECZNY (élève de 5°, Collège François d’Assise – Nicolas Barré)
• Mlle Alexandrine NOGHES (élève de 5°, Collège Charles III)
• Mlle Camille PASTOR (élève de 5°, Collège François d’Assise – Nicolas Barré)
• Mlle Mélissa RISANI (élève de 3°, Collège Charles III)
• Mlle Inlé SEYDOUX (élève de 3°, Collège Charles III)
• M. Jules TOMATIS (élève de 4°, Collège François d’Assise – Nicolas Barré)
• Mlle Emma VAN KLAVEREN (élève de 2°, Lycée Albert Ier)

Conseil National des Jeunes : Sélection des candidats!

Conseil National des Jeunes : Sélection des candidats!

Qui seront les prochains conseillers et conseillères juniors ?

Aujourd’hui s’est réuni le Jury* de sélection des futurs Conseillers et conseillères juniors du premier Conseil National des Jeunes.
Cette étape importante fait suite à la réception de très nombreuses candidatures des élèves monégasques (de la cinquième à la seconde), ayant répondu à l’appel du Conseil National.
Chaque candidat(e) sera prévenu(e) personnellement du résultat de cette sélection les concernant, dans les prochains jours.
Les premiers conseillers et conseillères juniors se réuniront lundi 29 mars pour une première séance plénière. Lors de cette session qui s’étendra sur un an, les Conseillères et Conseillers Juniors pourront élaborer, ensemble, des projets de résolutions ou des idées de propositions de lois qui pourront faire, le cas échéant, l’objet de véritables textes adoptés par l’Assemblée.
*Le Jury est composé :
Pour le Conseil National : Stéphane Valeri, Président ; Marc Mourou, Président de la Commission de l’Education, de la Jeunesse et des Sports ; Christophe Robino, Président de la Commission des Intérêts Sociaux et des Affaires Diverses ; Marine Grisoul, Conseillère nationale ; Béatrice Fresko-Rolfo, Conseillère nationale et Pierre Bardy, Conseiller national.
Pour la Direction de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports : Isabelle Bonnal, Directeur.

Pour les jeunes de la Principauté : Lisa Caussin Battaglia, représentante auprès du Comité de l’Éducation Nationale.