Jeudi 30 avril dernier, tous les élus du Conseil National ont adressé une lettre au Ministre d’Etat dans laquelle ils rappellent, pour accompagner le déconfinement, leur demande de généralisation des tests à l’ensemble de la population, et souhaitent aussi attirer l’attention du Gouvernement sur les précautions à prendre en matière de préservation de la qualité de vie des Monégasques et des Résidents. En effet, Il ne faut pas ajouter à la crise sanitaire et économique, et après l’épreuve du confinement, une suspension des mesures prises pour limiter les diverses nuisances.

L’indispensable reprise de l’activité économique ne doit pas se faire sans tenir compte des engagements pris devant les élus par le Gouvernement en décembre dernier, lors du vote du Budget Primitif 2020, tels que l’interdiction des chantiers les nuits et les week-ends, des horaires de démarrage et de fin de travaux raisonnables, des protections acoustiques efficaces, des engins insonorisés, mais aussi des contrôles réguliers pour que ces mesures soient respectées.

Le Conseil National unanime est très attaché, ainsi que la délégation qui le représente a pu le réaffirmer lors de la dernière réunion du Comité Mixte de Suivi du COVID-19 du 24 avril dernier, au maintien des décisions réglementant les chantiers publics et privés, qui permettent de préserver la qualité de vie des Monégasques et des Résidents de la Principauté.”

Pour le Conseil National : “si le Gouvernement voulait, en raison des circonstances exceptionnelles, modifier les règles qui ont été établies dans le cadre des échanges relatifs au Budget Primitif 2020, l’Assemblée demanderait alors l’organisation d’un débat préalable