Loading

Étiquette : Logement

17 posts

n°242 – Proposition de loi portant création de l’allocation compensatoire de loyer pour les locaux régis par la loi n°1.235 du 28 décembre 2000, modifiée

n°242 – Proposition de loi portant création de l’allocation compensatoire de loyer pour les locaux régis par la loi n°1.235 du 28 décembre 2000, modifiée

Preloader

 

La proposition de loi n° 242 a pour objet d’instaurer, au profit de tous les propriétaires de locaux régis par la loi n° 1.235 du 28 décembre 2000, modifiée, une allocation compensatoire de loyer destinée à compenser financièrement l’atteinte au droit de propriété qui résulte de l’impossibilité, pour le propriétaire, de retirer la juste valeur locative de son bien.

Le montant de cette allocation servie par l’Etat est en effet égal à la différence entre, d’une part, le loyer applicable dans le secteur libre ancien et, d’autre part, le loyer établi sur le contrat de bail conformément à la loi précitée.

En contrepartie du versement de cette nouvelle allocation qui lui permet de retirer la juste valeur locative de son bien, le propriétaire devra affecter ce bien, ainsi que l’ensemble de ses autres biens sous loi à la location.

De surcroît, la proposition de loi prévoit que l’obligation de mise en location s’applique à l’ensemble des biens vacants et plus seulement à ceux devenus vacants après l’entrée en vigueur de la loi n° 1.291 du 21 décembre 2004. Ainsi, dans le contexte de forte pénurie de logements que connaît actuellement la Principauté, plus d’une centaine de logements vacants qui n’étaient jusqu’alors pas soumis à l’obligation de mise en location seront remis dans le circuit locatif, sous réserve néanmoins que ces logements ne soient pas occupés par le propriétaire lui-même ou par l’un des membres de sa famille.

L’allocation compensatoire de loyer pouvant être demandée par tous les propriétaires, son montant a toutefois été plafonné afin de préserver les deniers de l’Etat. Pour ce faire, la proposition de loi opte pour une limitation en fonction du nombre de mètres carrés, l’allocation étant servie pour une surface maximale totale définie par Ordonnance Souveraine. Dans l’attente de cette détermination, elle a été fixée à 300 mètres carrés.

Plan d’Urgence Logement : Le Gouvernement adopte plusieurs mesures demandées par le Conseil National

Plan d’Urgence Logement : Le Gouvernement adopte plusieurs mesures demandées par le Conseil National

Dans le prolongement des nombreuses réunions autour de la mise en place d’un « Plan d’Urgence Logement » proposé par le Conseil National au Gouvernement, ce dernier vient d’annoncer la publication d’arrêtés Ministériels qui visent à améliorer l’accompagnement des familles. Les annonces faites par le Gouvernement concernent une meilleure prise en compte de l’ancienneté dans les conditions d’attribution, la revalorisation des plafonds de l’ANL et de l’ADL (pour tenir enfin compte des prix du marché), ainsi que la prise en charge par l’État des frais d’agence et la mise en place d’un prêt à taux zéro pour les dépôts de garantie.

Le Plan d’Urgence Logement qui fait , depuis février dernier, l’objet de discussions avec le Gouvernement et qui constitue la « priorité nationale absolue » de la mandature pour la majorité actuelle, comprend plusieurs volets. Le plus important concerne la construction de logements neufs.

C’est aujourd’hui, notamment, le volet des « mesures d’accompagnement », qui fait l’objet d’une annonce du Gouvernement, sur la base des propositions du Conseil National.

Selon Franck LOBONO, Président de la Commission Logement, « Ces avancées sont l’illustration qu’un dialogue réaliste et fructueux est possible entre nos institutions autour d’une cause nationale comme le Logement. Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour résorber la pénurie de logements. Rappelons que près de 400 demandes ont été dénombrées pour moins de cent appartements disponibles, lors de la prochaine commission d’attribution. ».

Pour le Président Stéphane VALERI, « Nous prenons acte avec satisfaction du prochain lancement de la phase 1 du Projet Grand Ida, avec 140 appartements neufs à la clef, rendu possible par l’acquisition à l’amiable, comme nous le souhaitions, de la Villa « Les Platanes ».

Nous saluons également l’inscription de 100 millions d’euros dans le budget primitif 2019 afin, notamment, de lancer de nouvelles opérations domaniales intermédiaires.

Nous restons néanmoins vigilants et attendons, par exemple, une réponse du Gouvernement pour surélever de 50 logements l’opération Testimonio II, pour aboutir d’ici 2021, à la livraison de 200 logements neufs pour les Monégasques, ainsi que le dépôt d’un Projet de Loi d’expropriation pour lancer l’opération Testimonio III et ses 250 nouveaux logements»

Logement : la priorité absolue du Conseil National

Logement : la priorité absolue du Conseil National

Comme elle s’y était engagée, la majorité a fait du logement la priorité nationale absolue de la mandature. « Les lignes bougent » a déclaré Stéphane Valeri, reconnaissant que les discussions avec le Gouvernement Monaco permettent d’envisager d’ores et déjà de dépasser les 700 logements neufs (alors que seulement 383 étaient programmés avant l’élection). « Mais, a-t-il ajouté, il reste beaucoup à faire et il faut passer, sur plusieurs projets, des bonnes intentions aux actes concrets ».

Pérenniser la mixité sociale de la Principauté par la sauvegarde du secteur protégé – Franck Lobono désigné Rapporteur de la Proposition de loi n° 239

Pérenniser la mixité sociale de la Principauté par la sauvegarde du secteur protégé – Franck Lobono désigné Rapporteur de la Proposition de loi n° 239

M. Franck Lobono, Président de la Commission du Logement, est désigné Rapporteur de la Proposition de Loi n° 239, déposée le 5 juin 2018 par les 21 élus du groupe majoritaire, relative à à la sauvegarde et à la reconstruction des locaux à usage d’habitation relevant des dispositions de la loi n° 1.235 du 28 décembre 2000.

Dans la ligne des engagements pris devant les Monégasques et que ces derniers ont validé par leur vote, les élus de la Majorité ont pour objectif de stopper la destruction programmée du secteur protégé et procéder, au fur et à mesure des travaux de promotion immobilière, à son renouvellement.

Retenons de ce texte, 4 idées fortes :

– Maintenir un secteur protégé pour loger les bénéficiaires monégasques et enfants du pays ; 

– Rendre aux propriétaires leur plein droit de propriété dans les nouvelles constructions surélevées ; 

– Faire jouer à l’Etat son rôle social, en tant que propriétaire des futurs appartements protégés ; 

– Permettre le maintien des opérations immobilières, qui restent rentables.

Le dépôt de cette proposition de loi répond avant tout à des préoccupations sociales et humaines. La majorité estime que l’avenir de la Principauté réside dans la mixité sociale : c’est-à-dire la cohabitation des Monégasques et des Enfants du Pays – partageant la même culture et le même attachement à Monaco – avec des communautés d’étrangers aisées qui sont les bienvenues.

n°239 – Proposition de loi relative à la sauvegarde et à la reconstruction des locaux à usage d’habitation relevant des dispositions de la loi n° 1.235 du 28 décembre 2000, modifiée

n°239 – Proposition de loi relative à la sauvegarde et à la reconstruction des locaux à usage d’habitation relevant des dispositions de la loi n° 1.235 du 28 décembre 2000, modifiée

Preloader

 

Proposition de loi, n° 239, de M. Franck LOBONO, cosignée par Mmes Karen ALIPRENDI-DE-CARVALHO, Nathalie AMORATTI-BLANC, MM. José BADIA, Pierre BARDY, Mmes Corinne BERTANI, Brigitte BOCCONE-PAGES, MM. Daniel BOERI, Thomas BREZZO, Mme Michèle DITTLOT, M. Jean-Charles EMMERICH, Mme Marie-Noëlle GIBELLI, Mlle Marine GRISOUL, MM. Franck JULIEN, Marc MOUROU, Fabrice NOTARI, Christophe ROBINO, Guillaume ROSE, Balthazar SEYDOUX, Stéphane VALERI et Pierre VAN KLAVEREN, relative à la sauvegarde et à la reconstruction des locaux à usage d’habitation relevant des dispositions de la loi n° 1.235 du 28 décembre 2000, modifiée.

Priorité de la majorité Primo !, la proposition de loi n° 239 répond avant tout à des préoccupations sociales et humaines.

L’objectif est d’endiguer la destruction programmée du secteur protégé et de procéder, peu à peu, au gré des travaux de promotion immobilière, à son renouvellement. Ainsi, en contrepartie de la possibilité de construire un immeuble relevant du secteur libre d’une hauteur supérieure, des locaux devront être construits ou donnés en compensation, afin de répondre à un impérieux motif d’intérêt général : celui d’assurer le logement des nationaux et des personnes présentant des attaches fortes avec la Principauté et les Monégasques.

Conférence de presse logement : « Les lignes bougent, mais il faut passer des bonnes intentions aux décisions concrètes. »

Conférence de presse logement : « Les lignes bougent, mais il faut passer des bonnes intentions aux décisions concrètes. »

Le Président Stéphane VALERI (entouré de Brigitte BOCCONE-PAGES, Vice-Présidente, Franck LOBONO Président de la commission du Logement, Christophe ROBINO Président de la commission des intérêts sociaux, Balthazar SEYDOUX président de la commission des finances et de la représentante du Conseil National à l’observatoire du commerce, Corinne BERTANI) a animé, ce mardi 15 mai 2018, la première conférence de presse de la mandature 2018/2023, consacrée au Logement.

« Les lignes bougent » a déclaré Stéphane VALERI, reconnaissant que les discussions avec le Gouvernement (en particulier lors de la Commission Plénière d’Étude du 8 mai dernier) ont permis d’avancer sur un certain nombre de dossiers cruciaux qui nous permettent d’envisager d’ores et déjà de dépasser les 700 logements neufs (pour 800 nécessaires dans les projections). « Mais, a-t-il ajouté, il reste beaucoup à faire et il faut passer, sur plusieurs projets, des bonnes intentions aux actes concrets »

Durant cette conférence, divers points ont été abordés :

Mise en route de chantiers à concrétiser sur les projets en cours : Testimonio II et III, Ida, Esplanade des Pêcheurs, restructuration du Centre Commercial de Fontvieille et divers nouveaux espaces.
Annonce du dépôt d’une proposition de loi sur le secteur protégé
Augmentation des plafonds ANL et prise en charge des cautions et des frais d’agence (locations dans le privé)
Mise en place de l’Aide à la Mobilité dans les Domaines (ANM)
Contreparties négociées en logements domaniaux (et plus seulement sous forme de soulte financière) lors des surélévations accordées aux promoteurs
Engagement qui prévoit que plus aucun projet de loi de désaffectation ne sera voté sans contreparties en logements pour les Monégasques.

Pour la suite, sont programmés:

Une commission Logement, pour discuter des aspects plus techniques des modifications de l’ANL et de la création de l’Aide à la Mobilité.
Une nouvelle Commission Plénière d’Étude avec le Gouvernement pour avancer sur tous les projets que nous venons d’exposer

Cliquez ICI pour retrouver l’intégralité des interventions du Président et des élus présents lors de la conférence de presse.

Logement : de la « préoccupation » à l’action

Logement : de la « préoccupation » à l’action

Le 11 février dernier, les Monégasques ont clairement choisi par leur vote de refaire du logement la priorité nationale absolue. Le Président de l’Assemblée a d’ailleurs eu l’opportunité d’exprimer les attentes des Monégasques, dès la première audience que le Souverain lui a accordée.

Lors de son discours d’investiture et dès la première visite protocolaire du Ministre d’Etat, le 28 février dernier, le Président du Conseil National en a appelé à des actions concrètes sur ce sujet essentiel pour les nationaux. Dans un courrier du 8 mars, il a demandé au Gouvernement une réunion avec l’ensemble des élus, qui n’a toujours pas eu lieu.

Le Conseil National ne peut que se réjouir que le Gouvernement place le logement au cœur de ses « préoccupations ». Il regrette néanmoins la méthode inhabituelle consistant à annoncer par voie de presse des décisions importantes, qui impactent le budget de l’Etat de façon conséquente, sans en avoir préalablement discuté avec le Conseil National, conformément à l’esprit de nos Institutions.

Sur le fond, le Conseil National se félicite d’annonces aussi rapides après l’élection qui vont dans la direction souhaitée par l’Assemblée. Il prend note de l’annonce de la livraison de 45 appartements supplémentaires par la surélévation des Jardins d’Apolline et d’un nouveau projet « Testimonio 3 ».

Ces mesures vont dans la bonne direction mais demeurent pour autant insuffisantes. En effet, lors de la dernière commission d’attribution des logements domaniaux, plus de 300 demandes de familles Monégasques sont demeurées insatisfaites.

Avec l’annonce faite de 25 appartements neufs programmés en 2019 et de 39 en 2020, on reste très loin des plus de 100 appartements neufs qu’il est nécessaire de construire par an pour répondre au besoin de logement des Monégasques. Ce déficit de construction viendra aggraver la pénurie actuelle.

À ce titre, le Conseil National attend des décisions concrètes pour démarrer, enfin, le projet du « Grand Ida ». Pour les résidents des Jardins d’Apolline, le Conseil National défendra l’idée que chaque résident actuel puisse bénéficier de la surélévation, notamment lorsque cela sera possible, en passant à l’étage supérieur.

L’objectif, qui doit être partagé par tous, est de bien loger tous les Monégasques qui en ont un besoin légitime, dans leur pays et dans les meilleurs délais. Le logement sera au cœur des débats budgétaires à venir. Il conviendra que le Gouvernement accorde une réelle priorité au logement, par de nouvelles actions concrètes, en concertation avec le Conseil National, en prenant en considération toutes les propositions avancées, par le lancement d’un plan global, avec notamment l’augmentation du nombre de constructions neuves, l’arrêt de la disparition du secteur protégé et l’aide à la mobilité dans les domaines.

n°235 – Proposition de loi portant suppression de l’acquisition de la nationalité par déclaration consécutive à un mariage

n°235 – Proposition de loi portant suppression de l’acquisition de la nationalité par déclaration consécutive à un mariage

Proposition de loi de M. Jean-Michel CUCCHI portant suppression de l’acquisition de la nationalité par déclaration consécutive à un mariage.

La proposition de loi n° 235 entend ouvrir le débat sur une réalité dévoilée par une étude démographique de l’IMSEE relative à l’évolution de la population monégasque. Il apparaît ainsi que le nombre de nationaux, qui croît d’un peu plus d’une centaine par an, pourrait atteindre 15 000 à l’horizon 2070. Cette proposition soulève ainsi le débat lié à la capacité de l’Etat monégasque de loger ses propres ressortissants, notamment au vu de l’actuelle pénurie de logements domaniaux et de l’exiguïté du territoire monégasque. Sans prétendre résoudre ce problème démographique, ce texte propose d’en différer la survenance, laissant ainsi plus de temps pour trouver des solutions adaptées et cohérentes.

n°233 – Proposition de loi relative à la libéralisation des loyers des appartements relevant des dispositions de la loi n° 1.235 du 28 décembre 2000, modifiée et portant création de l’allocation compensatoire de loyer

n°233 – Proposition de loi relative à la libéralisation des loyers des appartements relevant des dispositions de la loi n° 1.235 du 28 décembre 2000, modifiée et portant création de l’allocation compensatoire de loyer

Proposition de loi, n° 233, de M. Jean-Michel CUCCHI, cosignée par M. Jean-Charles ALLAVENA, M. Daniel BOERI, M. Marc BURINI, M. Thierry CROVETTO, M. Eric ELENA, M. Thierry POYET, M. Christophe ROBINO, Mme Valérie ROSSI, Mme Caroline ROUGAIGNON-VERNIN, M. Christophe STEINER relative à la libéralisation des loyers des appartements relevant des dispositions de la loi n° 1.235 du 28 décembre 2000, modifiée et portant création de l’allocation compensatoire de loyer.